Blog

Pourquoi écrire ?

Chacun écrit pour une raison qui lui est propre. Ces raisons sont chacune unique, et entrent en écho avec notre être présent. J’entends par là notre vécu intime, notre passé, nos blessures et nos joies, tout ce qui constitue « qui nous sommes ». Écrire est aussi bien souvent thérapeutique, que l’on en soit conscient ou non. Aurais-je déjà, si rapidement, répondu à la question que soulève cet article ?

Écrire pour… commencer un blog

Voilà donc un petit article pour débuter ce blog. Je n’ai jamais été douée pour (me) rédiger des billets de blog. Pourtant j’en rédige pour les autres.

Oui mais ce n’est pas pareil !

Je franchis donc ce cap, m’accrochant aux racines de mes motivations, et me battant contre tout un tas de pensées ineptes qui parasite mon esprit. Voilà que je divague encore…

Revenons à nos écrits. Ce premier article ouvrira le bal à un ensemble de ses congénères qui traiteront de l’écriture dans sa globalité. Vaste sujet. C’est bien ce qui m’intéresse.

Loin de moi l’idée de m’ériger en donatrice de leçons ou quelque autre gourou du bic usagé. Le but est de partager de petits conseils grappillés ici et là auprès des sages personnes m’entourant ou issus de ma propre expérience. J’utiliserais donc un ton léger, usant et abusant de blagues pas très drôles, mais qui auront le mérite de sortir du cœur, comme le cri de l’humoriste ratée qui sommeille au fond de moi. Trêve de plaisanteries, passons aux choses sérieuses.

Écrire pour être et devenir

Ah oui, je ne blaguais pas en disant que ce serait sérieux. Je ne vais pas jouer les philosophes de comptoir (quoique…), mais écrire c’est aussi répondre à un appel profond. Nous écrivons comme si nous nous retrouvions face à une vie à créer, une vie à refaire. J’aime particulièrement cette magie de l’instant, ce moment où nous sommes devant cette feuille blanche. Nous ne savons pas encore ce que nous pourrions gribouiller dessus, mais nous sommes là. Cet instant éphémère est, à mon sens, le moment le plus extraordinaire qui soit dans l’écriture. C’est ici que tout se joue. Face à nous-mêmes, face à un monde à créer, tout est possible. J’aime à croire que nos écrits sont prédestinés, et j’adore tout spécialement ces instants décisifs. Pourquoi écrire ceci et pas cela ?

Le processus créatif est propre à chacun. De mon côté, je « vois » ce que je dois écrire. Ces images passent devant mes yeux et s’y imprègnent pendant des jours, des semaines, et parfois plus encore. Elles peuvent n’être qu’une simple vision éphémère comme provenir d’un rêve intense, de ceux qui vous réveillent en sursaut. Et ces idées demeurent présentes, j’y pense constamment, jusqu’à ce qu’un jour, les mots se libèrent, le puzzle se formant ainsi sous ma plume.

Et vous, comment vous viennent vos idées ? Je serais curieuse d’en savoir un peu plus sur vos manières d’appréhender cette phase créative. Suis-je la seule à délirer sur cette phase pré-rédactionnelle de façon totalement extravagante ?

Au menu du blog

Voilà que je m’égare encore. Reprenons. Écrire est, pour moi, tout sauf anodin. Nous écrivons dans un but, qui parfois nous échappe. Je l’ai déjà dit. Nous nous incarnons un peu plus à chacun des mots couchés sur le papier, donnant, par la même occasion, un sens à notre vie. Chaque écrit est précieux, chacun d’eux nous fait grandir. Et c’est dans cette optique que je vais rédiger ici, afin d’aider ceux qui, comme moi, doutent beaucoup, se remettent un peu trop souvent en question et se laissent aller à dire qu’écrire n’est pas pour eux.

Une série d’article verra donc le jour et traitera des processus d’écriture et de diverses petites choses à mettre en place afin de garder une saine « hygiène d’écriture ».

D’ici là, on continue d’écrire, encore et encore. Travaillez bien !